Gravures

La gravure est un art difficile mais passionnant que j’ai pratiqué pendant 14 ans. On dit qu‘il faut 20 ans pour être bon graveur! On grave sur des plaques de cuivre et cette méthode s’appelle eau-forte car l’acide ronge le cuivre là où le vernis a été enlevé sur la plaque. je ne vais pas vous expliquer les techniques de la gravure qui sont très variées et complexes. Je vous en montre seulement le résultat.

Certaines gravures sont des reports photo : on utilise un négatif imprimé sur une feuille de plastique transparent (rhodoïd) et ce négatif, on le reporte sur la plaque de cuivre en la chauffant et en appuyant avec une spatule. C’est une technique parmi beaucoup d’autres. Mais elle est vraiment difficile à maîtriser : le rendu peut être magnifique comme il peut être très décevant.  Et certaines techniques ont des noms étranges (manière noire, vernis mou, sucre, pointe sèche…).

Il faut que je vous parle aussi de l’aquatinte. L’aquatine est une poudre volatile que l’on cuit sur la plaque de cuivre en la chauffant. L’aquatinte fine donne des noirs très noirs sur des grandes surfaces et l’aquatinte plus épaisse donne de la matière, des ronds plus ou moins blancs sur fond noir. Une fois froide, avant de la mettre dans l acide, on peut retravailler la plaque avec un vernis et faire des morsures avec des temps de pause différents, ce qui va donner des gris plus ou moins clairs ou fonçés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *